Protection contre la pluie

 

Description

      Les systèmes d'évacuation de la pluie sont conçus pour permettre au pilote d'avoir une vue dégagée sur l'aéroport lors du roulage et pour lui permettre de voir les trajectoires d'approche et de départ et l'environnement de la piste lors du décollage et de l'atterrissage par temps de pluie. Les systèmes ne sont pas couramment utilisés pendant le vol en altitude. Il existe plusieurs façons d'éliminer la pluie des pare-brise. Bien que de nombreux aéronefs ne soient pas équipés d'un système d'évacuation de la pluie, ceux qui le sont utilisent généralement un ou une combinaison des systèmes suivants :

  • essuie-glaces;

  • anti-pluie chimique;

  • revêtement d'étanchéité hydrophobe des pare-brise ;

  • évacuation pneumatique de la pluie (jet blast).

 

Système essuie-glaces

      Les essuie-glaces sont la fonction de protection contre la pluie la plus courante. La plupart d'entre eux utilisent des moteurs électriques mais certains avions peuvent être équipés de moteurs d'essuie-glace hydrauliques. Habituellement, les essuie-glaces du pilote et du copilote sont actionnés par des systèmes séparés pour garantir qu'une vision claire est maintenue à travers l'une des fenêtres en cas de défaillance d'un système. Chaque ensemble se compose d'un essuie-glace, d'un bras d'essuie-glace et d'un moteur/convertisseur d'essuie-glace. Dans de nombreux cas, les d'essuie-glace auront une vitesse limitée au-dessus de laquelle ils ne doivent pas être actionnés. Cette limitation est due au risque d'endommagement de celui-ci à des vitesses plus élevées.

Windshield_wipers.png

      En général, les essuie-glaces sont utilisés lors des opérations au sol, pour le décollage, lors des phases finales de l'approche et pour l'atterrissage. Dans de nombreuses conceptions d'avions, la géométrie du pare-brise limite l'arc et le balayage du balai d'essuie-glace, ce qui ne permet de ne dégager qu'un segment relativement petit du pare-brise. Les systèmes peuvent également être assez bruyants et certains pilotes les trouvent distrayants. Pour ces raisons, de nombreux pilotes n'utiliseront les essuie-glaces que dans des conditions de forte pluie.

 

Répulsifs chimiques contre la pluie

      L'eau versée sur du verre s'étale uniformément. Même lorsque le verre est maintenu à un angle prononcé ou soumis à la vitesse de l'air, le verre reste mouillé par une mince pellicule d'eau. Cependant, lorsque le verre est traité avec certains produits chimiques, une pellicule transparente se forme, l'eau s'accumule en billes qui ne couvrent qu'une partie du verre. L'eau est facilement chassée du verre.

      L'application du répulsif chimique se fait via un interrupteur ou un bouton-poussoir dans le cockpit. La bonne quantité de répulsif est appliquée quelle que soit la durée pendant laquelle l'interrupteur est maintenu. Ce système ne doit être utilisé que dans des conditions très humides. S'il est appliqué sur des fenêtres sèche, le répulsif non dilué restreint la visibilité des fenêtres. Si le système est actionné par inadvertance, les essuie-glaces ne doivent pas être utilisés, car cela a tendance à augmenter le maculage. 

      Après application, le film répulsif se détériore lentement lors des vols par temps de pluie. Cela rend nécessaire une ré application périodique. La période entre les applications dépend de l'intensité de la pluie, du type de répulsif utilisé et de l'utilisation ou non d'essuie-glaces. Il convient de noter que certains types d'anti-pluie chimiques sont considérés comme toxiques et que d'autres, s'ils sont trop utilisés, peuvent endommager les surfaces peintes. Pour ces raisons, de nombreux exploitants ont choisi de désactiver les systèmes anti-pluie des avions de leur flotte.

Rain_repellent.png
EssuieRain.png
 

Revêtement d'étanchéité hydrophobe

      Le revêtement hydrophobe du pare-brise offre une alternative aux répulsifs chimiques. Le revêtement est appliqué à l'extérieur du pare-brise et fait perler et rouler les gouttes de pluie, permettant à l'équipage de conduite de voir à travers avec très peu de distorsion. Le revêtement hydrophobe du pare-brise réduit le besoin d'essuie-glaces et offre à l'équipage de conduite une meilleure visibilité lors de fortes pluies.

      La plupart des nouveaux pare-brise d'avion sont traités avec un revêtement d'étanchéité de surface. Le processus de revêtement du fabricant pénètre profondément la surface du pare-brise, procurant une action hydrophobe pendant une période relativement longue. Lorsque l'efficacité diminue, le revêtement doit être réappliqué.

      L'effet est similaire à celui du répulsif chimique, les différences étant que le revêtement hydrophobe dure plus longtemps (alors que les répulsifs doivent généralement être appliqués plus d'une fois au cours d'un vol) mais la restauration du revêtement nécessite plus d'efforts (par rapport au remplissage des réservoirs de répulsif).

 

Systèmes pneumatiques d'évacuation de la pluie

      La plupart des systèmes d'essuie-glace d'avion ne parviennent pas à fournir une vision satisfaisante sous de fortes pluies.

Les systèmes pneumatiques d'évacuation de la pluie éliminent la pluie en dirigeant un flux d'air chaud sur le pare-brise. Cet air chauffé sert à deux fins. Tout d'abord, l'air brise les gouttes de pluie en petites particules qui sont ensuite emportées. Deuxièmement, l'air chauffe le pare-brise pour empêcher l'humidité de geler. L'air peut-être fourni par un ventilateur électrique ou par de l'air de prélèvement.

Rain_blowers.png

Source(s) : SKYbrary