Vannes carburant

Vannes de carburant manuelles

 

      Il existe trois types de vannes à commande manuelle utilisées dans les systèmes de carburant des avions. La vanne à cône et la vanne à clapet sont couramment utilisées dans les avions légers en tant que vannes de sélection de carburant. Les robinets-vannes sont utilisés sur les avions de transport comme vannes d'arrêt. Bien que beaucoup soient actionnés par moteur, il existe plusieurs applications dans lesquelles les vannes à guillotine sont actionnées à la main.

Vannes à cône

      Une vanne à cône, également appelée vanne à boisseau, est composée d'un boîtier usiné dans lequel un cône rotatif en laiton ou en nylon est placé. Le cône est tourné manuellement par le pilote avec une poignée attachée. Ce cône est percé d'un bout à l'autre, de sorte que lorsque la vanne est ouverte, le cône percé aligne les orifices d'entrée et de sortie. Le cône peut également être tourné dans une position telle que le ou les passages ne s'alignent avec aucun orifice d'entrée de carburant. Il s'agit de la position OFF de la vanne.

 

Vannes à clapet

      L'avantage des vannes à clapet est de pouvoir sélectionner une sortie parmi plusieurs. Lorsque la poignée est tournée, une came attachée sur l'arbre soulève le clapet de l'orifice qui a été sélectionné. Dans le même temps, des clapets à ressort ferment les ports qui ne sont pas sélectionnés. Les crans verrouillent la valve en position lorsque la came pousse complètement un clapet hors de son siège. Il y a également un cran lorsque la came n'engage aucun des clapets, ce qui correspond à la position OFF de la vanne. 

Une vanne semblable existe également remplaçant les clapets par des billes.

 

Robinets-vannes

      Des vannes à guillotine à commande manuelle peuvent être utilisées, en particulier comme vannes de contrôle d'incendie, ne nécessitant aucune alimentation électrique pour couper le débit de carburant lorsque la poignée d'incendie d'urgence est tirée. Ils sont également utilisés comme des vannes de vidange au sol et des vannes d'isolement de la pompe de suralimentation, qui coupent le carburant à l'entrée de la pompe, ce qui permet de le changer sans vider le réservoir.

      Les robinets-vannes utilisent une porte ou une lame qui glisse dans le chemin du carburant, bloquant son écoulement lorsqu'il est fermé. Lorsque la poignée est tournée, le bras d'actionnement à l'intérieur de la vanne déplace la lame vers le bas entre les joints et dans le chemin d'écoulement du carburant. Une soupape de dérivation thermique est incorporée pour soulager l'accumulation de pression excessive contre la vanne fermée en raison des augmentations de température.

 

Vannes de carburant automatique

Vannes à moteur

      L'utilisation de moteurs électriques pour actionner les vannes du système de carburant est courante sur les gros avions en raison de l'éloignement du poste de pilotage des composants du système de carburant. Les types de vannes utilisées sont fondamentalement les mêmes que les vannes à commande manuelle, mais des moteurs électriques sont utilisés pour actionner les unités. Les deux robinets de carburant à moteur électrique les plus courants sont le robinet-vanne et le robinet à boisseau.

 

      La vanne motorisée utilise un moteur électrique réversible à engrenages pour faire tourner le bras d'actionnement de la vanne qui déplace la vanne dans ou hors du chemin du carburant. Comme pour le robinet-vanne à commande manuelle, la porte ou la lame est scellée. Un levier de commande manuelle permet au technicien d'observer la position de la vanne ou de la positionner manuellement.

 

Électrovannes

      Une autre façon de faire fonctionner une vanne de carburant située à distance consiste à utiliser des solénoïdes électriques. Une vanne à clapet est ouverte via la traction magnétique développée lorsqu'un solénoïde d'ouverture est alimenté. Un ressort force une tige de verrouillage dans une encoche de la tige du clapet pour verrouiller la valve en position ouverte. Le carburant s'écoule alors par l'ouverture libérée par le clapet. Pour fermer le clapet et couper le débit de carburant, un solénoïde de fermeture est activé. Sa traction magnétique surmonte la force du ressort de tige de verrouillage et tire cette tige hors de l'encoche dans la tige de clapet. Un ressort derrière le clapet le force à revenir sur son siège. Une caractéristique des vannes de carburant à solénoïde est qu'elles s'ouvrent et se ferment très rapidement. 

Source(s) : Aeronautics Guide